22/11/2009

La pensée superficielle universelle, 2003

 
  
 

La pensée superficielle universelle est un arrangement proposé pour l'Espace Vallès à Saint Martin d'Hères. Il est la tentative de représentation de l'impression de nuage mental, fait des circonvolutions des pensées actives, nichées dans le cerveau humain. Elle souhaite rendre compte de l'exemplaire machine en réseau que peut être le corps d'une personne. Les centaines de pailles géantes colorées sont graphiquement arrangées pour former ce nuage. Une paille est finalement reliée au cerveau d'un mannequin pédagogique pour enfant, qui met à jour les organes humains. Le nuage est volontairement proportionné ainsi, surdimensionné par rapport à l'échelle du mannequin et ce, pour apparaître à hauteur des yeux du regardeur. Les représentations du corps en médecine sont techniques, informatives et en deviennent idiotes. Ce qui émane du corps est à la fois une matière concrètement imposante et à la fois très futile, comme une donnée climatique : un nuage à l'horizon, ou bien un souffle, comme dans cette échappée de trompette à la dimension d'une gommette, au dessus d'une marche d'escalier.



.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire